Le Souvenir Français     Comité de Pau-Béarn
RETOUR ACCUEIL
ACTUALITE  2021

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
ASSEMBLEE GENERALE

L’Assemblée générale 2019 qui devait se dérouler le 21 mars 2020, fut reportée au mois de septembre avec l’espoir qu’elle se réaliserait.

Nous avons cédé à la pandémie, 2020 est passé.

Voici 2021, le bureau décide de faire l’assemblée générale élective le 30 janvier au château de Franqueville à BIZANOS, nous espérons  pouvoir accueillir nos adhérents
_____________________________________________________________________________
Déroulé de l'Assemblée Générale
L’assemblée générale élective s’est déroulée au château de Franqueville à BIZANOS le samedi 30 janvier en présence  Monsieur Pascal GIRAUD  représentant  Monsieur François BAYROU maire de Pau,   Monsieur Jean Louis CALDERONI maire de BIZANOS    Monsieur Jean François ROYAL Délégué général du 64   Les Présidents d’Associations d’Anciens Combattants et Veuves de Guerre dont  Christian PIANETTI – François MAURICE- Alain JACQUET -Henri BOYET- Alain FERKI-  Auguste MIALOU-  Amédée DA COSTA DIAS-Jean jacques BOISSON. Excusé Monsieur Jean François VERGEZ directeur de l’ONAC-VG
La présidente  après avoir souhaité la bienvenue et remercié les personnes présentes, une minute de silence est demandée pour nos adhérents décédés et pour nos soldats morts dans les opérations extérieures. Lecture  du rapport moral par la présidente : dans le cadre de nos missions  conserver la mémoire de ceux et celles qui sont morts pour la France, le comité de Pau Béarn entretient et fleurit 101 tombes, le travail est fait par des bénévoles Albert BOYER, Joseph Darricarrère, Gérard Glacial, Jean Jacques BOISSON   et l’association des Vétérans Paratroopers.
Animer la vie commémorative en participant à toutes les cérémonies patriotiques et associatives, cette mission en 2020 a été très réduite faute de pandémie. Transmettre le flambeau aux jeunes générations par des expositions, des voyages,  en 2020 participation au voyage mémoriel du collège St Maur de PAU . Le comité avait organisé une journée pour les lycéens à GURS  avec la participation de Monsieur Claude LAHARIE.  Faute de participants ce voyage a été annulé. Il est vrai c’était pendant les vacances de février.   J’ai emmené 4 lycéens qui ont désiré connaitre le camp de GURS, la mairie a eu la gentillesse de mettre à notre disposition une salle pour le déjeuner.
La quête seule ressource pour notre comité fut médiocre, nous remercions particulièrement tous les quêteurs qui ont accepté de la faire, malgré les contraintes  du  confinement. Nous remercions les donateurs : les établissements FANFELLE , l’  UDAC-VG, les ACPG-CATM Béarn et Soule,  les Anciens Combattants de NOUSTY,  Amicale des Anciens Combattants de LONS,  Association Paloise des Médaillés Militaires. Le comité de Pau Béarn est  composé  de 24 associations – 4 mairies- 1 lycée – 1 collège. 4 jeunes participent régulièrement à la vie de l’association.     les adhérents bienfaiteurs 10   -- adhérents titulaires 93 au 31 décembre 2020   entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2020 nous avons perdus 29 adhérents   (5 ont quittés le département – 6 vivent en  EHPAD – 11 sont DCD – 7 épouses n’ont pas renouvelé la cotisation). La présidente remercie les adhérents  (14 à 18) qui participent aux réunions mensuelles  où qui venaient car en 2020 le nombre est réduit par obligation. Un remerciement particulier à Michel GUITTER  qui  quitte sa fonction de vice président à mes côtés depuis 8 ans et avant trésorier pendant 20 ans de Monsieur Maurice NOIROT. Il est également quêteur au cimetière BESSIERES à PAU, lieu où il est très connu, et cette année il nous a beaucoup manqué because problème de santé.  Remerciements à Nicole POULOU pour sa disponibilité vis-à-vis de l’association. Merci à Nelly MALESSART qui a beaucoup aidé pour le bureau et les quêtes, elle et son mari résident dans la région parisienne mais restent  adhérents.
Remerciements aux Porte-drapeau Albert BOYET  présent à chaque cérémonie et aux obsèques de nos adhérents ainsi qu’à Michel MAHEROU Porte –drapeau à NAY. Les drapeaux sont indispensables dans toute cérémonie patriotique.  Une personne importante pour notre Comité, mais qui travaille dans l’ombre J.P. AMOURABEN qui alimente le site du  Souvenir Français Comité Pau Béarn depuis 2013, je le remercie beaucoup et Eric son fils lui remets la médaille du Prestige. Pour l’élection  48 personnes présentes et représentées la liste est élue :
 Présidente : Georgette BOISSON MEIGNEN    Vice président : Denis LAVROF    Trésorier : Georges BONNEFOND     Secrétaire : Nicole POULOU
Nous espérons que 2021 permette à chaque association de se retrouver et de participer aux cérémonies. Rendre hommage à ceux où à celles qui sont morts pour la France, accompagner ceux et celles qui vont isparaître.  Resserrons les liens entre nos associations, accordons nous pour transmettre la mémoire.    François MAURICE président de l’UNC fait un travail important auprès des jeunes pour qu’ils deviennent des cadets, nous allons y participer dans le cadre de la mémoire.    Le comité sera comme depuis 4 ans sur le stand de l’IHEDN et l’ONAC-VG au rallye citoyen lycéen qui se déroulera le 30 mars ou fin mai suivant les événements. Exposition sur la seconde guerre mondiale à BIZANOS au mois de mai .  Entretien des tombes  en mai et en  septembre au cimetière de PAU, nous recherchons des bénévoles pour les travaux de peinture, ciment, joints, nettoyage. Participation au Forum des associations de PAU.     Exposition sur la Citoyenneté lors du  2ème semestre  Reprise des réunions mensuelles le 4ème mardi du mois (si tout va bien) .Remise de récompenses :     diplôme d’honneur : Jimmy HATCHI et Michèle MONDEILH   médaille de bronze : Paul BURGAU  --  Jacques CAILLABET  -- Robert CONTRUCCI    médaille d’argent : Amédée DA COSTA DIAS – André LATUSQUE  --  Nicole POULOU.  Ces récompenses devaient être remises en 2020, annulation par 2 fois de la réunion générale.
Pas de pot de l’amitié, ni de repas, une photo de groupe avec  masques


                           Eric Amouraben et Michel Guitter à l'accueil.

Les adhérents.


  Diplôme d'Honneur  à Michèle Mondeilh                          

Les adhérents devant le château.

Monsieur Caldéroni, Monsieur Giraud,  Madame  Boisson-Meignen, Monsieur Royal, Madame Poulou.

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Exposé de  Mronsieur MICHEL GUITTER  à l'Assemblée Générale
 
               MONUMENT AUX MORTS D’ETSAUT   

Pierre SAFRANÉ né le 13 juillet 1800 à Pardies-Monein de Marie BONNECAZE et  Pierre SAFRANÉ. Il épouse le 25 juin 1832 Marie Antoinette ANCELIN, ils n’eurent pas de descendance.
Il s’engage à 18 ans dans l’armée au 11ème R.I. de ligne. Il est nommé caporal 1 an après. Sergent 2 ans après. Sergent major 9 ans après. Puis sous lieutenant en 1831, lieutenant en 1836 et capitaine en 1840. Enfin il est retraité par ancienneté de service le 25 janvier 1849. Il est chevalier de la Légion d’Honneur en 1836 et proposé officier de la Légion d’Honneur en 1886, mais il décèdera le  29 septembre 1886 juste avant la réception dans ce grade.
Il aura participé à la conquête de l’Algérie, à la prise de Constantine, à la bataille d’Isly et son heure de gloire sera en 1845 à Ain-Temouchent : dans ce poste avec ses 66 zouaves il sera attaqué et assiégé par les troupes de l’émir ABDELKADER auxquelles il tiendra tête et résistera à tous leurs assauts pendant  8 jours. Cet épisode sera mentionné dans les journaux de l’époque.
Alors ce capitaine administrateur de talent devenu civil, trouvant ce nouveau pays beau, plein d’avenir où tout est à construire, il sera à l’émergence d’un village à partir d’un ferme bastion isolé. L’administration décide d’attribuer autour de cette ferme une concession de 630 hectares sur ces terres incultes, comprenant 50 propriétés où 42 maisons seront  par la suite construites pour autant de familles avec un lot de 15 à 20 hectares à cultiver. Par un décret en 1848 ce village en formation prend le nom de BRÉA (c’est le nom d’un général assassiné lors des émeutes de Paris cette même année).
Comme famille il n’avait plus qu’un frère à Pardies qui est décédé en 1846. Alors il va convaincre 3 de ses 4 neveux et nièces jeunes mariés cultivateurs de tout quitter pour ce nouveau village et la mise en valeur de ce nouveau pays. Egalement il fera venir plusieurs familles d’artisans de Piéta (boulanger, peintre, boucher, maçon et agriculteurs) ainsi que quelques soldats retraités et déportés politique qui complétèrent  ce village en formation. Pierre SAFRANÉ fera un bref retour en France de 1852 à 1857 où il sera maire de Piétât pendant 2 ans.....
    
                                
......Avec lui sa famille fera souche à BRÉA jusqu’en 1961. Leur descendance sera dans les professions de militaires et cultivateurs. Ce village en 1962 était cultivé de : vergers d’oliviers, champs de céréales et vignes dont les vins réputés avaient la dénomination de  «coteaux de Tlemcen ».
Pour toute son œuvre il recevra le mérite agricole pour 25 ans de la promotion de l’agriculture à BRÉA. Il sera président de plusieurs organismes dont le comice agricole de la région de Tlemcen, du syndicat des eaux et finira conseiller général de la province d’Oran au bout de près de 40 ans de travail dans le civil.
En 1962,  ce village possède un beau monument aux morts représentant un poilu, tête nue, son casque à ses pieds, tenant dans une main son fusil et de l’autre un drapeau déchiré symbole des violents combats qui viennent de s’achever, il fut sauver de la destruction par un régiment de génie, sensible à la beauté de cette statue  qui décide de la ramener en 1963 en France.
Une fois en  métropole ne sachant à qui la confier, ils s’adressent au Souvenir Français. Après bien des recherches ce dernier découvre l’origine de BRÉA et la vie de Pierre SAFRANÉ, il décide que cette statue doit aller au BÉARN. Le délégué général de notre département à cette époque-là est également conseiller municipal à ETSAUT où il réside. Ce petit village de 70 habitants (2020)  près du Fort du Portalet ne possède qu’un tout petit monument aux morts. Le maire et le conseil municipal accepte ce don qui est mis dans un petit enclos fermé par des grilles sur lesquelles sont placées 2 belles cocardes du Souvenir Français de cette époque. Aujourd’hui cette commune peut s’enorgueillir d’une statue qui est classée monument historique.
______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

                                                                                                                                              EN FEVRIER et MARS 2021         
                                                          16 février 2021                                                                                                                                                                       25 mars 2021

Le mardi 16 février 2021 sur invitation de colonel Baptiste BARTOLI, commandant le Groupement de Gendarmerie Départementale des Pyrénées Atlantiques,
« Cérémonie d’hommage aux militaires de la gendarmerie victimes du devoir au cours de l’année écoulée. »                                                                                                                                                        

En présence du préfet Monsieur Eric SPITZ, cinq gerbes furent déposées dont celle du Souvenir Français.
                        

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

La passion

d’Eric Amouraben




Le 15 juin 1944, cinq résistants sont fusillés dans le bois du Lanot à Idron. Parmi eux, Michel Loustau, Louis Mourlhon et Pierre Cotonat, tous trois policiers de la 17ème brigade de la police judiciaire de Pau. Mais aussi René Amiel, résistant au sein du Corps franc Pommiès. Le cinquième est un inconnu. C’était sans compter sur l’enquête menée par Eric Amouraben. Cet ancien Délégué Général adjoint du Souvenir Français est le petit-fils de Pierre Cotonat,  a suivi les traces au sein de la PJ de Pau. Après 10 ans de recherche, Eric Amouraben parvient à redonner un nom à cet inconnu : Georges Coran. Ce boulanger, né en 1899, et père d’une petite fille est un fervent patriote. Engagé volontaire en 1918, il est mobilisé à la déclaration de guerre en 1939, et sert comme marin à bord du Terre-Neuve, torpillé à Mers-el-Kébir en 1940.

Après l’armistice, alors démobilisé, il entre en résistance et rejoint le mouvement Combat. Le 12 juin 1944 à l’entrée d’Aire-sur-l’Adour, un camion de la Wehrmacht se heurte à deux résistants armés. Il y a plusieurs victimes parmi les militaires allemands. Un commando du Sipo-SD (police de sureté allemande) de Pau s’installe le lendemain à l’hôtel Terminus, épaulé par un détachement de troupes de montagne qui multiplient les exactions en représailles. Le 14 juin, Georges Coran travaille dans un pré avec un collègue, Gaston Mouchez (celui-ci sera relâché quelques temps plus tard). Une patrouille les arrête et les conduit à la Kommandatur provisoire. Après avoir été torturé, Coran est amené le jour même au siège de la police allemande à Pau. Le lendemain en fin de journée, il est fusillé dans le bois du Lanot à Idron. L’identité étant retrouvée, Eric Amouraben part à la recherche de la tombe. Inhumé dans un premier temps à Pau, le corps de l’inconnu a été transféré par les services du Ministère des Anciens Combattants à la nécropole de la Doua à Villeurbanne.    Afin de valider sa recherche, Eric Amouraben se lance dans une recherche ADN. Grâce au soutien financier du Souvenir Français, il fait exhumer le corps de l’inconnu en 2015 et fait comparer son ADN avec celui d’un de ses descendants masculins de Georges Coran. Malheureusement, les résultats de ce test ne sont pas concluants. Pour autant, il ne baisse pas les bras et décide de se tourner vers la mère de Coran, dont l’ADN mitochondrial sera beaucoup plus fiable. Une nouvelle fois avec l’aide du Souvenir Français, il procède à l’exhumation du corps de celle-ci en 2018. Les résultats sont cette fois-ci concluants. L’inconnu se trouve bien être Georges Coran, l’ADN correspond à 99,999%.

Georges Coran a retrouvé toute sa place dans l’histoire de la Résistance grâce à la passion d’Éric Amouraben.
______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Commémoration


Monsieur CHANTEUX Président de   l’Amicale des Combattants de DIEN BIEN PHU tenait beaucoup   à commémorer ce   vendredi  7 mai 2021 au monument aux Morts de SOUMOULOU  la fin de la bataille de DIEN BIEN PHU  le  vendredi  7 mai 1954.   Il nous rappelle cette longue bataille  qui a fait  3300 morts, 10300  prisonniers et internés dans les camps et seuls 3300 reviendront en France. Ils ne sont plus que 98 en France et à ‘étranger  dont, 1 dans les Landes,  5 dans le 65 et 8 dans le 64. Le plus jeune à 88 ans  et le plus âgé 98 ans. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Monsieur  Alain TREPEU maire de Soumoulou, Christan Pianetti Président du comité d’Entente des Associations des Anciens Combattants-VG  et Mémoire de la Nation et Georgette BOISSON MEIGNEN Présidente du Souvenir Français Comité de Pau-Béarn                          



____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les Cadets de l’UNC

Ce projet porté par François MAURICE président de l’UNC-Béarn est une réussite.  Ce sont des jeunes qui ont fait leur première  phase du Service national universel (SNU), qui dans le cadre de leur seconde phase, celle de la mission d’intérêt général, suivent une formation de Porte-drapeau pour les cérémonies patriotiques.  Ces Cadets participent aux cérémonies patriotiques dans divers villages et ils sont bien accueillis par les élus.

 
 
 

Marie Léa "cadets de l'UNC" porte le drapeau de Rhin et Danube lors de la cérémonie du 8 mai à Pau


     
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le 8 mai La présidente et le Porte drapeau du Souvenir Français sont présents à la cérémonie de Bizanos

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 Michel MAHEROU Porte-drapeau du Souvenir Français présent à Nay
                                                                                                


________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Du 3 au 8 mai : Semaine Défense et Mémoire





Le 3 mai jour de signature de contrat au profit des candidats à l’engagement dans l’Armée de Terre

 Le Major Philippe RAIFFÉ évoque pour chaque candidat le parcours de recrutement, de définir l’engagement et de faire le lien  avec l’histoire autour du 8 mai 1945.
Sept jeunes  signent le contrat :

                                        Axel  qui  s’engage à servir au 1er Régiment d’Infanterie de marine à Angoulême
                                        Lucas qui s’engage à servir au 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique à Canjuers
                                        Océane qui s’engage à servir au 16ème Bataillon de Chasseurs à Pieds à Bitch
                                        Jérémy qui s’engage à servir au 12ème Régiment de Cuirassiers à Olivet
                                        Florent qui s’engage à servir 21ème Régiment d’Infanterie de Marine à Fréjus
                                       Léonie qui s’engage à servir à Uzein
                                       Issoumainla qui s’engage à servir au 53ème Régiment d’Infanterie de Marine à Fréjus

 La cérémonie est clôturée en félicitant les nouvelles recrues et par une photo de groupe


                                                                                                                                 
Le 4 mai 
visite de l'exposition par des élèves CM1 et CM2 des écoles de Bizanos, Michel GUITTER fait un exposé aux enfants


________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

                                                                                                                     
Vendredi 28 mai





La président et Michel GUITTER déposent un bouquet de fleursdevant le buste de Vandenberghe à Billère 


______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

8 juin                                                                                                                                                     
                                                                                                         Cérémonie de l'INDOCHINE  au Mémorial de l'Indochine                                                          Crédit photos : Robert CONTRUCCI



Le drapeau du Souvenir Français porté par Albert BOYER est présent

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

La bataille de PORTET 3 juillet 1944




Vers six heures du matin, des coups de feu retentissent en direction de Diusse et de Verlus.   Premier reflexe des maquisards : se cacher dans les bois ou dans les granges. Ceux-ci sont jeunes, sans expérience mais également sans arme ou très peu, à la différence des Allemands fortement armés. La population est totalement désorientée, elle agit alors tout simplement en suivant son instinct (Virginie Picaut)

Après avoir pillé et incendié des maisons et granges, tués des hommes les Allemands rentrent dans Portet vers 8 heures. Ils ordonnent le rassemblement des hommes. Ils sélectionnent les  maquisards des autres habitants. Toute la journée ils fouillent méthodiquement le village et les environs afin de trouver des terroristes.
Le bilan humain du 3 juillet à PORTET : cinq civils tués, seize maquisards tués
Quarante quatre  résistants faits prisonniers, ils sont embarqués dans les camions pour PAU, ils furent torturés et fusillés au Pont Long.

Cette année comme tous les ans une cérémonie commémorative permet de rendre hommage à ces hommes morts pour la France. En raison de la pandémie, cérémonie restreinte 6 Porte-drapeau étaient présents.
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
MOURENX : 5 juillet 2021  Cérémonie en hommage aux victimes massacrées à ORAN le 5 juillet 1962


ORAN le 5 juillet 1962

Ce jour-là, une manifestation populaire fut organisée par le FLN pour "exorciser" la prise d’Alger le 5 juillet 1830 et 132 ans de "colonialisme" français.

A Oran, où l’ALN venant du Maroc était attendue, subitement, vers 11h30 des coups de feu claquent entraînant une panique indescriptible. La foule hurle et s’éparpille tandis que des hommes armés surgissent et se répandent dans la ville européenne. On distingue des soldats du FLN, d’autres de l’ALN ainsi que des policiers de l’exécutif provisoire, les ATO (auxiliaires temporaires occasionnels) sans oublier les pillards. Tous vont s’en prendre aux Pieds-Noirs et aux musulmans pro-français.

La chasse à l’homme commence avec son cortège d’exactions sordides, funestes et criminelles : courses et poursuites dans les immeubles, intrusions brutales dans les appartements, arrestations, regroupement dans les couloirs ou les carrefours, molestations, lynchages, enlèvements, exécutions sommaires d’une sauvagerie insoutenable… On voit des victimes pendues à des crocs de boucher. La grande poste est envahie vers midi : on y égorge les fonctionnaires. De nombreux européens sont emmenés au quartier du Petit-Lac qui deviendra un charnier pestilentiel. L’horreur couvre maintenant toute la ville. Partout des chasses à l’homme menées aux cris de "Mort aux Roumis !", "Mort aux Youdis !"

La Police et l’Armée des nouvelles autorités algériennes, loin d’assurer la protection des européens présents dans la ville, prirent souvent une part active aux rapts, rafles et massacres, essentiellement racistes, même si nombre de musulmans fidèles à la France furent égorgés les premiers, et des centaines d’européens sauvés par des amis musulmans, soit parce qu’ils furent prévenus la veille et s’enfuirent, soit parce qu’ils furent épargnés par un "bourreau-ami" au moment des exécutions.

 

   
______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


7 juillet 2021 à BILLERE

La cérémonie d’anniversaire des vingt ans du Mémorial Béarn et Soule des morts pour la France en Afrique du Nord a eu lieu le mercredi 7 juillet à BILLERE.

De nombreux Présidents d’Associations d’Anciens Combattants et de Mémoire étaient présents accompagnés de leur Porte-drapeau.
 Inauguré le 7 juillet 2001 par le secrétaire d’État aux Anciens Combattants, Jean-Pierre Masseret, ce monument est né de la volonté forte et commune de l’ACPG-CATM, la Fnaca et l’UNC.
l’objectif de ces 3 associations est d’être ensemble pour rendre hommage à toutes les victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. Un passé à préserver.

Dessiné par Francis Lafaille et Michel Larroche, deux anciens d’AFN, le monument porte les noms des 150 Béarnais et Souletins morts au combat, rappelant ainsi que, dans les seules années 1956–1957, c’est deux à trois décès par mois qui marquèrent douloureusement le Béarn et Soule
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Vendredi 9 juillet 2021 à Saint Pierre d'Irube

Hommage à Robert DÉTROYAT, compagnon de la libération 1er bataillons des fusiliers marins,

Mort pour la France



Cérémonie au cimetière

Conférence "Robert Détryat ou le choix de l'honneur"

Toute la semaine une exposition du Souvenir Français et la France libre


________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Combats de Juillet 1944


Cérémonie commémorant les combats de Juillet 1944 ayant entrainé la mort de 27 maquisards à Monassut, Higuères-Souye, Morlaas.


Photo de la carrière de Morlaas où Monique TANGUY interprêta "le chant des Partisans"


_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Hommage aux "Justes" de France


A PAU, devant la stèle à la Rotonde du funiculaire cérémonie à l'occasion de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux "Justes" de France

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

                                                                                                                                    Le Musée de Castellane
Le Musée de Castellane est un Musée privé, tout ce qui est représenté est donné par des particuliers et chiné. Le créateur est ancien armurier et toutes les armes sont démilitarisées

           





_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


5 septermbre 2021 :  Le Souvenir Français au  Forum des Associations
 
   Article paru dans la revue de la commune de Sauvagnon   
______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________



                                                                                                              Bas de page